Beaucoup de personnes pensent que dans certains pays il est pratiquement autorisé de baisser les compteurs kilométriques, voici donc quelques précisions.
Les lois sont les suivantes pour les personnes qui trafiquent les compteurs kilométriques :

  • En France, la loi de 1905 condamne le contrevenant à :
  • Une amende de 152 € à 38 100 €
  • Une peine de prison de 2 à 3 ans

Vous l’aurez compris, en Allemagne, il est strictement interdit de « baisser un compteur kilométrique », et d’ailleurs les autorités allemandes ont durci la loi depuis 2005.
Il ne faut pas systématiquement voir le mal lorsqu’il s’agit de sortir des frontières de l’hexagone. Des personnes malhonnêtes et honnêtes, il y en a partout !

Des précautions s’imposent, que ce soit en Italie, en Allemagne, en Belgique, en France ou ailleurs :

  • Intéressez-vous exclusivement aux véhicules avec justificatifs d’entretien (le mieux est encore carnet et factures).

– Privilégiez les premières mains (en effet, plus il y a de main, plus il y a de risques…).

– Contactez le concessionnaire pour vérification des kilomètres (ils pourront vous dire au moins à quand remonte la dernière révision).

– Plus la voiture est ancienne moins vous aurez de chance qu’elle ait des justificatifs d’entretien (perte des factures, changement de main, entretien moins régulier…).

– inspecter la voiture avec soin, certains signes ne trompent pas (usure des sièges, essai routier avec des petits bruits parasites dans tous les coins …, n’hésitez pas à poser de nombreuses questions).

– Examinez les documents avec soin, comparez le carnet et les factures d’entretien et voyez s’il n’y a pas d’incohérences. Regardez aussi dans le compartiment moteur et à l’intérieur de la portière conducteur si il y a des étiquettes de vidange et comparez avec les factures et le carnet d’entretien.

Vous verrez que ces petites précautions, qui semblent tout simplement découler du bon sens, vous permettront pratiquement systématiquement de débusquer la voiture à problème si vous tombez dessus.